Prendre du plaisir à acheter son matelas, c'est désormais possible

Prendre du plaisir à acheter son matelas, c'est désormais possible

Après avoir littéralement bassiné mon entourage avec ce retour d’expérience, j’ai décidé de mettre par écrit mon histoire de matelas qui, de prime abord, peut faire sourire. Alors oui, le titre de cet article est on ne peut plus vrai. J’ai bien pris du plaisir à acheter mon dernier matelas. Alors comment peut-on en arriver dans cet état de joie ? Par une série de petits détails qui ont rendu mon expérience d’achat toute particulière…

Pour vous donner un peu de contexte, le besoin de matelas s’est fait ressentir suite à notre dernier déménagement avec Mme Airben. Après avoir choisi le plus grand des sommiers chez IKEA (mon côté américain sans doute) – seule taille non couverte par les matelas de nos amis suédois en passant -, nous sommes partis à la recherche d’un matelas. Mes souvenirs d’enfance me disaient d’aller fouiner du côté de la Maison de la Literie and co, des enseignes vieillissantes qui ne se sont jamais véritablement ré-inventées depuis l’ascension des nouveaux usages et technologies. Nous y allons donc à reculons et une fois avoir péniblement choisi un modèle parmi un trop large choix (trop de choix tue le choix ça n’a jamais été aussi vrai), nous avons vite déchanté en découvrant qu’en moyenne, 4 semaines étaient nécessaires pour être livré. Faisant partie de la génération qui ne sait (veut ?) pas attendre, j’avais du mal à accepter de telles conditions. Fouillant les bas-fonds du web pour rattraper mon retard sur le marché des matelas, je suis tombé nez à nez avec des articles relatant l’aventure d’entrepreneurs anglais qui étaient en train de bousculer les codes de la vente de matelas. Perplexe puis rapidement intrigué par une telle couverture médiatique, je suis directement allé retourner le site Eve Sleep pour me faire mon propre avis.

matelas-eve-etiquette

Première réaction : je retrouvais la même manière de vendre, de communiquer, d’onboarder que tous les services web que j’utilisais jusqu’alors : Uber, Amazon, Deliveroo, etc. Un message clair, un produit bien identifié et une expérience client décrite comme idéale. Taquin, j’ai commencé à chatter avec le support à 22h passé. Première surprise que de voir quelqu’un derrière son ordinateur pour répondre à mes nombreuses questions et à me convaincre de passer le pas avec deux ristournes consécutives (je remercie encore la patience de mon interlocutrice).
Au fur et à mesure de la discussion, je comprenais la volonté des fondateurs d’Eve Sleep : adopter un modèle économique disruptif pour répondre aux attentes marché, à nos attentes finalement !

un modèle économique disruptif pour répondre aux attentes marché

L’autre facteur différenciant réside dans le catalogue produit, il n’y en a tout simplement pas car seul un matelas est proposé. Plus facile à défendre car unique, il est présenté comme le « matelas parfait » par ses créateurs. Parfait je ne sais pas mais Mme Airben et moi y dormons très bien, en témoigne mes grognements. Le travail de R&D les a conduits à empiler trois différentes couches de mousse avec une fabrication à domicile, en Angleterre. Une image positive à l’heure où de plus en plus d’entreprises localisent leur activité et participe ainsi au développement de l’activité économique nationale. Après avoir choisi la taille du matelas, 200×180 nous concernant, venait la phase de livraison. Là aussi choc émotionnel, on parle en heures et non plus en semaines si tant est que vous soyez dans Paris. Etant aux portes de la capitale (9.2 izi), le nôtre est arrivé en 48h, suffisamment rapidement pour nous contenter.

Eve Sleep n’est pas le seul acteur sur ce « nouveau » créneau. Une autre boite, française, plus jeune et vorace, Tediber (dont le site et la charte graphique sont beaucoup plus coolos) annonce une « livraison le jour même pour les commandes passées avant 11h ». J’étais un peu réticent à donner mon argent à Tediber, à tort, car Eve Sleep semblait avoir une assise plus importante du fait de l’ancienneté de l’entreprise… Avec le recul, j’aurais bien passé commande chez Tediber pour leur apporter mon soutien.

matelas-eve-epaisseur

L’avantage de passer directement commande auprès du fabricant, c’est de faire sauter les intermédiaires et de profiter de fait de tarifs préférentiels. Sans avoir fait l’affaire du siècle, je pense sincèrement avoir fait l’acquisition d’un matelas haut de gamme à un bon prix. Ahh le marketing.
Et pour clore sur cette expérience positive, une fois le colis déposé sur le pas de ma porte, j’ai eu l’heureuse surprise de constater que les graphistes d’Eve Sleep avaient laissé quelques inscriptions bien sympas à l’intérieur du carton qui contenait mon matelas, particulièrement bien compressé soit dit en passant.
Si vous êtes vous aussi en phase de recherche, je ne peux que vous inviter à vous laisser tenter, au pire vous ne perdrez que du temps car 100 jours d’essai sont permis.

Afficher les commentaires